Travailler son Texte (3)

Voilà une note qui fait suite à Travailler son texte (2).

Dans cette note, je vais vous présenter un petit paragraphe issu du Chapitre 6. Je vais vous montrer comment en plusieurs passe, je travaille mon texte et comment je l’étoffe gentiment. Ma méthode peut paraître compliquée et fastidieuse, car finalement, en une heure seulement, j’ai produit ce paragraphe, mais en une heure j’ai aussi fait des recherches de vocabulaire, testé différentes phrases, relu à voix haute plusieurs fois pour le rythme du texte. Heureusement, je ne vous ai pas présenté les multiples détails, mais plutôt différents stades de l’avancée du texte.

Réécriture3Une petite légende pour comprendre mes annotations :

[- Plus loin dans le texte -] : Le paragraphe est coupé par d’autres
[- Idem -] : Rien n’a changé
[- Espace Vide à Combler -] : J’ai fait un trou plein de retour à la ligne
En Gras : Retouche ponctuelle faite dans le texte

 

separateur

Premier Jet

Derrière l’un d’eux, les autres délégations déjeunaient elles aussi, attablées ensembles. A leur droite, trois soldats tenaient une conversation mouvementée. [- Plus loin dans le texte -] Les délégations qui mangeaient tranquillement se trouvaient à l’autre bout de la pièce. Au vue de l’avancement des assiettes, elles étaient arrivées avant Mobius qui leur tournait le dos et commençait à peine son repas.


Première Passe
Je regroupe les deux parties qui étaient éloignée à la base. J’améliore le rythme.
Je veux décrire un peu plus les personnes présentent.
Je veux décrire un peu plus la première délégation.

Attablés à leur droite, trois soldats tenaient une conversation mouvementée. D’autres groupes, composés essentiellement de mécaniciens et de troupiers, papotaient joyeusement. Rien de si effrayant. A l’opposé de la pièce, parmi tous les uniformes gris, quelques couleurs se détachaient. Mobius leur tournait le dos. Le chitine reconnut les deux autres délégations qui prenaient part au voyage. Mobius leur tournait le dos. La première d’entre elles portait la tenue des carabins de Lycie, la ville manticore réputée pour ses avancées dans le domaine de la médecine.


Deuxième Passe
Menus rééquilibrages.
Je veux décrire encore un peu plus la première délégation.

[- Idem -] Rien de très effrayant. [- Idem -] Le chitine reconnut une des deux autres délégations qui prenaient part au voyage, un carabin. L’homme portait la faluche, sorte de béret estudiantin qui permettait facilement d’identifier son origine. Outre cet apparat, il ne portait rien d’affriolant, même si tout le monde pouvait constater [- Espace Vide à Combler -] qu’un modeste veston dans lesquels il ne sentait que peu à l’aise. Xenon le voyait distinctement au roulement d’épaule et au geste incertain…


Troisième Passe
Améliorer la description. Menus rééquilibrages.

[- Idem -] Le chitine reconnut une des deux autres délégations qui prenaient part au voyage. L’homme, visiblement un carabin, portait la faluche, sorte de béret estudiantin qui permettait facilement d’identifier son origine. L’unique chevron dorée qui ponctuait le contour indiquait simplement qu’il n’était étudiant que depuis une année. [- Espace Vide à Combler -], Lycie, la ville manticore réputée pour ses avancées dans le domaine de la médecine. [- Idem -]


Quatrième Passe

Améliorer la description. Menus rééquilibrages.

[- Idem -] L’unique chevron dorée qui en ornait le contour indiquait simplement qu’il n’était qu’un petit étudiant de première année. La couleur de sa coiffe en revanche, penchant vers l’olive, qu’il appartenait aux bancs de la ville de Lycie, réputée pour ses avancées dans le domaine de la médecine. Outre cet apparat, il ne portait rien d’affriolant, même si tout le monde pouvait constater à quel point son modeste veston le mettait mal à l’aise. [- Idem -]


Cinquième Passe
Améliorer la description. Menus rééquilibrages.
Ajout d’information concernant Mobius.

[- Idem -] L’unique chevron dorée qui en ornait le contour indiquait simplement sa promotion, la couleur de sa coiffe en revanche, penchant vers l’olive, qu’il appartenait aux bancs de la ville de Lycie, réputée pour ses avancées dans le domaine de la médecine. Outre cet apparat, il ne portait rien d’affriolant. S’il s’agissait de cette homme dont Mobius avait peur, Xenon pourrait revoir son compendium depuis le début. Tout le monde pouvait le constater, le garçon, coincé dans son modeste veston semblait tout aussi mal à l’aise que la délégation de Baladrek. En effet, Xenon le voyait distinctement au roulement d’épaule et aux gestes incertains qu’il répétait régulièrement, prouvant son incapacité à porter convenablement


Sixième Passe
Menus rééquilibrages.

[- Idem -] En effet, Xenon le voyait distinctement au roulement d’épaule et aux gestes incertains qu’il répétait constamment, prouvant son incapacité à porter convenablement ses vêtements trop serré pour lui.


Version Finale
Menus rééquilibrages. Amélioration du rythme

Attablés à leur droite, trois soldats tenaient une conversation mouvementée. D’autres groupes, composés essentiellement de mécaniciens et de troupiers, papotaient joyeusement. Rien de très effrayant. A l’opposé de la pièce, parmi tous les uniformes gris, quelques couleurs se détachaient. Le chitine reconnut une des deux autres délégations qui prenaient part au voyage. L’homme portait la faluche, sorte de béret estudiantin permettant facilement d’identifier son origine. L’unique chevron dorée qui en ornait le contour indiquait simplement sa promotion, la couleur de sa coiffe en revanche, penchant vers l’olive, qu’il appartenait aux bancs de Lycie, réputée pour ses avancées dans le domaine de la médecine. Outre cet apparat réservé au carabin, il ne portait rien d’affriolant. S’il s’agissait bien de cette homme dont Mobius avait peur, Xenon pourrait reprendre l’étude de son compendium depuis le début. Tout le monde pouvait le constater, le garçon, coincé dans son modeste veston semblait tout aussi mal à l’aise que la délégation de Baladrek. Roulement d’épaule, gestes incertains, tout coïncidait.

Il ne me reste alors plus qu’à corriger les fautes qui se sont glissées et dont je ne prête pas trop attention lors de ces séances de travail des paragraphes.

steampunk3haut