Théologie (1) – Renonciation

Cette note contient des révélations sur le Chapitre 5.

separateur

Si vous lisez ceci, vous en apprendrez plus sur les Renonciateurs.

renonciateurCette note débute une série qui traitera de Théologie.

J’y présenterai les religions et croyances qui fleurissent dans les contrées de Daehra, sans trop vous en dire car je compte bien garder le secret sur les rouages réels et les relations qui peuvent exister et servent au scénario. Ce ne sera donc qu’un aperçu global, mais au moins, vous arriverez plus facilement à situer les forces en présence sans nécessairement relire les chapitres.

Après avoir dressé le paysage général des différentes formes de croyances et religions, nous aborderons la Renonciation et les courants qui la constituent.

Introduction

 Avant tout chose, une petite explication concernant l’Enclave, qui pourra avoir son importance. L’Enclave, à l’instar de l’Europe, est à la fois, une zone géographique délimitée strictement par des structures naturelles, mais à la fois une organisation politique et militaire qui regroupe un ensemble de villes états et de régions de Daehra. On y trouve donc un brassage détonnant entre de nombreuses cultures. La carte réellement géographique de l’Enclave, correspond entièrement à ce que vous pouvez voir dans la partie Cartographie. Les terres au-delà ne sont plus les terres de l’Enclave.

Les croyances et religions au sein de l’Enclave sont divisées en trois groupes.

Le premier contient deux courants s’opposant totalement, nés dans l’Enclave géographique, la Renonciation/Renoncement et l’Espérance/Espoir.

Le second est composé des croyances importées avec les nouveaux arrivants, ce sont les croyances dites Extérieures par les représentants de l’Espoir, ou décrites comme Chaotiques par les Renonciateurs.

Le troisième groupe est bien plus secret, voir totalement inconnu des habitants de Daehra. Je serais donc cruel, et je ne vous en parlerai pas !

La Renonciation

La religion de la Renonciation est la religion principale dans l’Enclave. C’est aussi la plus ancienne et donc celle qui a le plus évolué au cours du temps. Créée part des groupuscules manticores il y a quelques milliers d’années, elle tire ses racines d’une opposition à une croyance extérieure chaotique, celle de l’Homme aux Milliards de Visages, qui faisait des émules lors des premiers âges. Cette croyance manticore, correspond à l’idée que chaque individu doit se différencier au maximum des autres en utilisant tous les moyens possibles. La différence est une vertu et doit se cultiver. La Renonciation a simplement retourné le concept.

Ainsi, ses adeptes, les renonciateurs, prônent l’Apostasie. C’est à dire, qu’ils refusent les croyances extérieures chaotiques, ainsi que l’existence d’une ou plusieurs entités divines bénéfiques. Ils se détournent totalement de l’acte de foi et ne croient plus qu’en des puissances maléfiques qu’il ne faut surtout pas vénérer. L’important, c’est la chair et le sang. Seulement la chair et le sang. L’âme n’a pas de poids et il faut se détourner de Dieu car il est Abandon. Ils interdisent les iconographies et la représentation de symboles chaotiques et vont jusqu’à dénigrer toute forme d’art.

Au cours de l’histoire, la Renonciation a subi deux schismes qui l’ont conduite petit à petit à s’adoucir et à se stabiliser. Ces divergences ont permis l’émergence de trois courants dont voici la description rapide par ordre croissant d’apparition :

Les Capites / Renonciateurs de Tête

Première des renonciations, racine de toute les autres. Ses adeptes ont décidé (de manière plus ou moins consentie) d’abandonner totalement leur individualité. Ils tentent ainsi de tous se ressembler derrière leur bure noire cérémonielle. Les capites gomment au maximum leurs différences vocales, sexuelles, corporelles et raciales. La pensée aussi est unifiée. La réflexion doit toujours être fusionnelle. On le ressent jusque dans leur phrasé, puisque le « Je », n’existe pas. Un Capite parle toujours avec un « Nous ». L’art est totalement inexistant. L’architecture de leur cité état en témoigne. Apostasis la Morte ne ressemble vraiment qu’à un quadrillage sans âme de cube lisse et sombre. C’est même l’unique et seul lieu où vivent les capites.

Les Cors / Renonciateurs de Cœur

Ceux-ci se différencient des premiers en abandonnant la radicalisation corporelle, mais gardent tout de même l’unification de pensée et le langage à la première personne du pluriel. Pourtant cette radicalisation ne fonctionne pas aussi bien que celle des Capites. Elle est beaucoup moins mécanique et instinctive. De la même façon, les cors considèrent que les sentiments doivent être réprimés car ils nous tournent vers la foi et l’espérance en un forme de divinité. Il n’y a pas de place pour le bien et le mal. Ils restent tout de même moins controversés car ils laissent un choix réel à leurs nouveaux arrivants pour embrasser ou pas leur religion. Les arts restent très contrôlés, froids et mathématiques. On y tolère les autres cultes, et je dis bien « tolère », car ce n’est pas une acceptation totale. Les Cors résident quant à eux dans la cité état d’Apostasis la Placide, mais ont réussi à se répandre un peu dans d’autres villes et communautés.

Les Virgos / Renonciateurs de Main

Les derniers, les plus souples, prônent une renonciation purement matérielle. Les sentiments ont leur place au sein des adeptes, mais il faut savoir renoncer aux besoins primaires de possession. C’est le groupe qui possède et gère de manière égalitaire chaque personne. Ce système peut se rapprocher d’une sorte de communisme. L’art est autorisé mais reste réglementé. On accepte plus facilement les autres religions et les membres se parlent normalement tout en gardant une distance raisonnable entre eux. C’est la ville état d’Apostasis la Pure qui accueille les Virgos, mais comme les Cors, ceux-ci on des bastions dans plusieurs autres villes de l’Enclave.

steampunk3haut


N’hésitez pas à notez cette note : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...Loading...


Image empruntée ici : Instagram

  • Saekeryan

    ah ah ^^ Sadique d’auteur : il y a plein de trou dans ton gruyère ! xD
    Non, c’était très intéressant et très complet, à l’exception de ces quelques bulles d’air volontaires qui me motivent encore plus à lire la suite de ton histoire ! ^^
    Ce genre de note est en plus toujours la bienvenue, les lecteurs adorent en savoir plus, plus, toujours plus…

    • Emaneth

      Merci =p
      Je suis effectivement plutôt sadique =D