Communications (1) – Les Piafs

Troupier Lestocq. Je vous fais confiance. Je vous affecte désormais au poste d’observation. Vous y rédigerez le piaf de douze heures, mais il est important que vous n’y mentionniez pas l’incident. Indiquez seulement notre position actuelle.Lieutenant Lhortie - Chapitre 3

AirMailQue sont les Piafs ?

Non ! Ce ne sont pas des fans d’Edith Piaf, bien sûr ! J’imagine que tout le monde l’aura compris, je parle bien d’oiseaux porteurs de messages. Pour tout vous dire, au départ, ce petit nom n’était pas prévu lorsque j’ai écrit le Chapitre 3. Il s’est imposé avec le langage d’argot des troupiers. J’ai trouvé l’usage parfaitement adéquat. En effet, avec l’évolution de la langue, on a tendance à transformer nos mots, les réduire, les mâcher ou les transposer sous forme d’onomatopées. Le mot piaf résume cette façon de faire. De plus, il a ce petit côté gentiment-rétro-burlesque que je voulais pour l’équipage du Présage 101.

D’où viennent les Piafs ?

Même si les humains connaissent depuis longtemps cette forme de communication. Son utilisation actuelle est héritée des races sauriennes, qui dans leurs traditions chamaniques s’associaient souvent avec d’autres animaux considérés comme sacrés. Petit à petit, l’Enclave s’est appropriée la technologie pour l’adapter à ses besoins. Là où les sauriens prennent le temps d’apprivoiser les oiseaux pour les utiliser comme des égaux. L’Enclave préfère les traités comme de simples vecteurs d’information.

]- – – – – – – Lire la Suite – – – – – – -[