Dissection d’un roman – L’Homme Rune (1)

Afficher l'image d'origine

Cette note est la première note d’une série concernant mon travail annexe à Daehra.

Attention : Cette note contient des révélations sur l’histoire que je vais vous présenter.

Dans Dissection d’un Roman, nous verrons le découpage qu’a voulu un auteur pour son roman. Pour cette première dissection, j’ai choisi l’Homme Rune, roman qu’à l’heure actuelle je n’ai pas fini, puisque je rédige cette note alors que j’en suis seulement au 4e Chapitre sur les 32 que compose le livre. Autant dire que je ne parlerai que du début. Nous allons donc voir ici, comment Peter V.Brett s’approche du fameux concept de Voyage du Héros, qu’il soit conscient ou inconscient. Appelée aussi Monomythe, cette méthode de narratologie est un squelette très généraliste qu’on retrouve dans bon nombre d’histoires. J’en parle d’ailleurs dans cette note : Travailler son Texte (2). J’aborderais aussi la façon dont il introduit différents éléments du monde.

Bon but dans cette série n’est pas de faire un jugement de valeur sur la qualité du livre. Je ne suis pas là pour ça. Je cherche seulement à apprendre comment articuler un récit en étudiant la méthode d’un autre. D’ailleurs, comme je n’ai pas fini le livre, de note en note, peut-être que ma façon d’aborder la narration va changer. Je ne suis pas au bout de mes surprises. Mais je suis sûr qu’en analysant la façon dont Peter V.Brett s’y prend, je ne pourrais que m’améliorer moi aussi 🙂

Structure Globale du Livre

L’Homme Rune est un livre découpé en 4 Parties datées qui couvrent plusieurs années. L’année est écrite comme suit : 318 AR. Au début du livre nous ne savons pas ce que veut dire cet AR. La signification nous sera révélée que dans le second chapitre. Si vous avez regardé le lien vers le Voyage du Héros, vous avez sûrement constaté qu’il ne concerne qu’un personnage principal. Dans l’Homme Rune, il y a plusieurs personnages principaux. Arlen est le premier d’entre eux, et le début de son histoire est raconté sur les trois premiers chapitres du livre. En entamant le 4e qui raconte l’histoire de Leesha, j’ai décidé de commencer à rédiger cet article. Voilà la 4e de couverture pour que vous compreniez un peu mieux mes explications :

Dans le monde du jeune Arlen, dès que le soleil se couche, les démons sortent de terre et dévorent les êtres vivants. Leur seul espoir de survie est de s’abriter derrière des runes magiques. Seule une poignée de Messagers bravent la nuit pour relier les hameaux dont les habitants ne s’éloignent jamais. Mais lorsqu’une terrible tragédie le frappe, le jeune Arlen décide qu’il ne veut plus vivre dans la peur : il quitte sa ferme et part sur les routes en quête d’un moyen de se battre contre les démons et de les vaincre.4e de Couverture - L'Homme Rune

Les Chapitres

Prologue

Ce prologue raconte l’enfance d’Arlen, le héros dans son monde ordinaire (M.1) comme dirait le point 1 du Monomythe. L’auteur y développe les valeurs de son personnage, présente une journée type et pose les limites du monde connu par le héros. Arlen est un enfant travailleur et volontaire, qui cherche toujours à repousser les limites du monde par sa curiosité. Il vit avec ses parents dans une ferme perdue dans un village isolé du monde. Il ne connait pas ce qui se passe en dehors du village. Dans ce premier passage, on apprend, d’une part, quelle est la menace qui pèse sur le monde. Les démons, appelés chtoniens, qui chaque nuit se matérialisent et attaquent les créatures vivantes qu’ils trouvent à leur portée. D’autre part, comment la population se défend de ces créatures, dans ce monde connu par le héros. Grâce à des runes tracées sur les maisons, atour des étables, autour des champs, pour les protéger des créatures. On apprend aussi que ces runes ne sont pas infaillibles. Parfois un démon arrive trouver une faiblesse dans le maillage magique.

Le prologue se termine sur l’appel de l’aventure (M.2) : Arlen aimerait voir ce qu’il y a au-delà d’une demi-journée de marche. Il aimerait être capable de passer une nuit seul et de se protéger des démons. Alors que son père n’a de cesse de lui répéter que c’est impossible.

Chapitre 1

Ce premier chapitre narre la rencontre d’Arlen avec Ragen, celui qu’on pourrait appeler le Mentor, d’après le point 4 du Monomythe (M.4). Cette partie de l’histoire nous permet d’en apprendre plus sur la géopolitique, la place des femmes, la monnaie, le commerce, l’artisanat, les manières de survivre face aux démons qui attaquent les villages. Ragen est un messager qui voyage avec un Jongleur. Le premier est là pour transporter les courriers de ville en ville, le second amuse les enfants avec ses pitreries et conte les légendes d’antan. Le héros aide ses parents à remettre d’aplomb le village voisin attaqué par les démons. Il repousse les limites du monde connu en rencontrant Ragen qui conforte dans ses envies de voyages et d’aventures. Arlen sait maintenant qu’on peut survivre une nuit dehors. Ragen le fait lui-même. Il découvre aussi la détresse de ceux qui par honte ne n’avoir pas choisi le combat, finissent par se suicider. Son oncle, pendu, dans la dernière partie du chapitre. Arlen veut changer ça.

Ragen est vraiment dans ce premier chapitre, le déclencheur qui va pousser le héros à comprendre le monde et à augmenter son envie de liberté.

Sous Partie 1

Sous Partie 2

Sous Partie 3

Sous Partie 4

Sous Partie 5

Chapitre 2

Ce deuxième chapitre fait basculer Arlen dans l’aventure, petit à petit, de déception en déception, jusqu’au point de non-retour (M.5). On y apprend les anciennes légendes qui forgèrent le monde à travers le récit du Jongleur qui se donne en spectacle. Un terme important arrive en scène, celui du Libérateur, qui autre fois sauva les humains des démons. Arlen serait-il le prochain ? On y découvre aussi la façon dont les villages s’organisent pour marier leurs enfants et continuer à procréer. Durant tout le chapitre, le héros va affronter l’incapacité de son père à combattre la menace démoniaque. Cette opposition père/fils va conduire l’enfant à se retrouver seul face aux cthoniens.

Sous Partie 1 & 2

Sous Partie 3 & 4

Sous Partie 5 & 6

Sous Partie 7 & 8

Sous Partie 9, 10 & 11

Sous Partie 12 & 13

Chapitre 3

Ce dernier chapitre est très court par rapport aux deux premiers. Il raconte comment Arlen survit à deux nuits. Les épreuves commencent (M.6). Grâce à sa maîtrise approximative des runes, il expérimente directement la défense face aux démons. Il trace un cercle dans la poussière, découvre qu’en désactivant et en réactivant le cercle au bon moment, la magie peut couper un démon en deux. Blessé, il cherche à s’éloigner de son village, à retrouver Ragen, mais il se trompe de chemin et part vers les Villes Libres. Ici, on comprend la volonté qu’à l’enfant de survivre, et sa soif de découverte. On découvre réellement à quoi ressemblent les chtoniens qui jusqu’alors n’étaient décrits que de manière peu précise. Dans son cercle où il passe la nuit, l’enfant à tout le loisir d’observer les créatures. Ils commencent à apprivoiser sa peur à leur encontre.

Pour finir

C’est trois chapitres couvrent 100 pages du livre, c’est-à-dire 1/6ème de l’histoire. Est-ce qu’à la suite de ces 100 pages, j’ai encore envie de découvrir l’histoire ? Oui. On s’attache très vite à Arlen, parce qu’on le voit se débattre contre son père et contre la rigidité des villages, induites par la peur des démons. L’univers est posé dès le début, lors du prologue, à travers un récit à la 3e personne. J’espère que la dissection de l’histoire vous aura plu. Je ne sais vraiment pas ce que ça peut vous apporter en terme de lecture, sans lire le livre en tout cas. Mais personnellement, ça me permet de réfléchir autrement à mon scénario. Qu’en pensez-vous ?

  • Jean-Michel Cocchi

    Bonjour Emaneth et merci de partager ton analyse avec nous.
    J’ai un projet de création de personnage, que je pousse assez loin car je lui invente une histoire. Cela m’a conduit à m’intéresser depuis peu à l’écriture, la structure des histoires .. Merci pour ta vision.

    • Emaneth

      Merci pour ton commentaire Jean-Michel.
      J’espère que ça te servira. J’ai écris cet article bien plus pour moi finalement, car ça m’aide à assimiler ce que j’ai lu.
      Mais si ça peut aider un tant soit peut d’autres personnes, c’est génial !