Dessiner ma Carte (3)

Voilà, je suis passé à la vitesse supérieure pour représenter la carte de Daehra. Du moins, une partie, puisque je vous présente dans cette note, 1/4 de l’Enclave géographique, soit 1/16ème de Daehra. C’est ici, que se déroule la majeure partie de l’histoire du premier volume que j’écris actuellement. Dans cette article, je vais vous parler un peu de la carte, mais aussi du logiciel que j’ai utilisé pour la créer. Et enfin, je vous glisserai quelques liens utiles à l’inspiration quand on veut se lancer dans la cartographie de son univers.

La Carte

CreateMap3

Quelques noms apparaissent déjà dans les chapitres, d’autres sont réservés pour plus tard. Je vous avouerai que je n’ai pas encore réfléchi à la dénomination des fleuves, rivières, montagnes et autres lieux qui n’interviennent pas encore dans le récit. Cette carte sera donc susceptible de s’étoffer. Pour la voir de plus près, n’hésitez pas à cliquer sur l’image. Vous remarquerez que je n’ai pas fait apparaître d’échelle. Je la réserve pour plus tard !

Pour vous faire une idée de l’étendue de la zone, dites vous seulement que le Présage 101 met trois jours pour quitter les Plaines de Kardia au Sud Est et rejoindre Baladrek.

Niveau représentation, je n’ai bien sûr pas fait figurer tous les cours d’eau, ni les routes ou encore les villes rattachées aux colonies chitines comme Pentagua et aux cités états comme Egydön ou Apostasis La Pure. La Mer des Lamentations relie toutes les Apostasis et s’arrête au niveau de la barrière rocheuse où Baladrek est le seul point de passage pour le commerce et le voyage. La Baie des Titans se situe dans une autre mer, la Mer des Espérances qui couvre une bonne partie de l’Enclave Nord Est.

Le Logiciel

Pour réaliser cette carte, j’ai utilisé le logiciel Campaign Catrographer 3, qui peut-être compliqué à prendre en main sans tutoriel. Heureusement, ceux qu’on trouve sur le site officiel suffisent à l’élaboration d’une carte comme celle-ci. CC3 n’est pas gratuit. Mais il existe des logiciels gratuits pour des rendus moins travaillés, comme AutoRealm. Comme je n’ai trop cherché à utiliser AutoRealm, je vais pouvoir vous parler un peu de CC3.

Contenu du logiciel

CC3 proposent la création de différents types de carte. Ainsi, vous pouvez réaliser des cartes de villes, des mappemondes stylisées fantasy mais aussi des donjons pour vos jeux de rôles. A chaque type de carte est associé différents types de terrains prédéfinis et symboles. Pour celle que j’ai réalisé par exemple, j’avais accès à des terrains allant des profondeurs marines aux montagnes les plus élèves. Mais ces terrains restent des aplats de couleurs qu’on traces les uns sur les autres. Il est possible de les dessiner grâce à des fractales, c’est à dire, des traits torturés générés aléatoirement à chaque clic qui simulent les côtes découpées par la mer.

CC3 différencie aussi le traçage des routes, des rivières et des lacs. Au dessus de tout ça, on intègre les symboles comme les forêts, les collines, les montagnes ou les villes. Vous pouvez créer des aplats de couleurs translucides qui délimitent vos régions, vos pays, les forces en présence et tout ce que vous pouvez imaginer. Les textes sont applicables facilement et on peut les faire suivre des traits précédemment tracés pour se profiler sur les contours d’une montagne, d’une mer…

Bref, un logiciel très touffu !

Les calques

Dans CC3, tout est paramétrable à votre guise.

Heureusement, une base est mise en place pour ne pas trop plonger les mains dans le cambouis. Surtout au niveau des calques. Je m’explique.

Lorsqu’on crée une carte, un ensemble de calques se crée en même temps. Il définit les couches sur lesquelles vous allez vous dessinerez chaque morceau de terre, chaque symbole. Tous les calques sont affectés par des paramètres qui permettent de jouer sur ce qu’on y a dessiné. Par exemple, après avoir tracer toutes les terres, vous pouvez décider d’appliquer au calque Terrain, un contour de couleur translucide orangée pour donner l’impression que des plages bordent votre monde, ou bien encore, rendre les contours plus ou moins opaque pour que le contraste entre la mer et la terre soit moins prononcé, . . .

Au final, CC3 propose tellement de petites choses que vous pourrez vous donner à cœur joie à la création de votre monde.

Liens utiles pour l’inspiration

Voilà enfin quelques liens avec des illustrations et des cartes en tout genre pour vous inspirez lors de la création de vos propres cartes :

Maps And More

Cartographers’ Guild

Mapventures

 


Vous avez apprécié ces infos ? Alors votez : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...Loading...


Note Précédente : Dessiner ma Carte (2)