Communications (1) – Les Piafs

Troupier Lestocq. Je vous fais confiance. Je vous affecte désormais au poste d’observation. Vous y rédigerez le piaf de douze heures, mais il est important que vous n’y mentionniez pas l’incident. Indiquez seulement notre position actuelle.Lieutenant Lhortie - Chapitre 3

AirMailQue sont les Piafs ?

Non ! Ce ne sont pas des fans d’Edith Piaf, bien sûr ! J’imagine que tout le monde l’aura compris, je parle bien d’oiseaux porteurs de messages. Pour tout vous dire, au départ, ce petit nom n’était pas prévu lorsque j’ai écrit le Chapitre 3. Il s’est imposé avec le langage d’argot des troupiers. J’ai trouvé l’usage parfaitement adéquat. En effet, avec l’évolution de la langue, on a tendance à transformer nos mots, les réduire, les mâcher ou les transposer sous forme d’onomatopées. Le mot piaf résume cette façon de faire. De plus, il a ce petit côté gentiment-rétro-burlesque que je voulais pour l’équipage du Présage 101.

D’où viennent les Piafs ?

Même si les humains connaissent depuis longtemps cette forme de communication. Son utilisation actuelle est héritée des races sauriennes, qui dans leurs traditions chamaniques s’associaient souvent avec d’autres animaux considérés comme sacrés. Petit à petit, l’Enclave s’est appropriée la technologie pour l’adapter à ses besoins. Là où les sauriens prennent le temps d’apprivoiser les oiseaux pour les utiliser comme des égaux. L’Enclave préfère les traités comme de simples vecteurs d’information.

Comment les Cols Rouges utilisent les Piafs ?

De la même façon qu’il existe de nombreuses races d’oiseaux capables de délivrer des messages, il existe différentes façon de les utiliser. L’Enclave a retenu deux manière de faire pour communiquer.

Méthode à un point d’attache.

Classiquement, avec cette méthode, le piaf est rattaché à une seule volière. Ainsi, les villes les plus importantes possèdent des tours émettrice et réceptrice. Dans les premières, les oiseaux sont issus de portées différentes, chacune rattachée aux différentes villes connectées au réseau de communication. Ainsi, lorsqu’on veut envoyer un message, on sélectionne un oiseau rattaché à la ville avec laquelle ont veut communiquer. On lui accroche un petit mot, puis on le relâche pour qu’il aille retrouver son lieu d’origine. Dans les secondes, les réceptrices, on accueille les oiseaux en tout temps pour ensuite transmettre les messages qu’ils apportent à leur destinataire. Différentes ouvertures permettent d’enregistrer l’heure à laquelle l’oiseau est arrivé, en interrompant mécaniquement des horloges qui leur sont rattachées.

piaf

Avec cette méthode, on peut facilement envoyer et recevoir des messages, mais le gros soucis concerne le réapprovisionnement. En effet, il faut continuellement que les villes produisent des oiseaux et redistribuent ceux qui leurs arrivent vers les contrées avec lesquelles elles communiquent.

Méthode à deux points d’attache.

Il existe des oiseaux associables à deux points d’attaches mobiles. C’est à dire, qu’ils sont capables de faire le lien entre deux personnes qu’importe leur position. Malheureusement, cette race d’oiseaux est très difficile à élever et demande beaucoup de temps et de dévouement. L’Enclave gère ces messagers de la façon suivante. Plusieurs sauriens entraînés au dressage s’occupent d’une vingtaine d’oiseaux chacun. Chaque oiseau est associé à une deuxième personne (commandant, lieutenant, dirigeant,…). Ainsi, Lhortie par exemple, possède son propre piaf. Si un message urgent doit lui être transmis. Le saurien qui réside à Egydön envoie l’oiseau pour qu’il arrive jusqu’au Présage 101. Une fois le message délivré, l’oiseau retourne par ses propres moyens là d’où il vient.

piaf2Où utilise-t-on les Piafs ?

Dans les Villes

Comme dit plus haut, les villes possèdent leurs propres volières.

Dans les Arches

Dans les Arches, les deux méthodes sont utilisées. Une grande volière émettrice stockée dans le Cockpit d’Observation Avant permet l’émission de différents piafs qui retrouvent les villes qui leur sont associées. Par exemple, pour le cas du Présage 101, on retrouve la volière avec des piafs capables de rejoindre Egydön, Pentagua, Baladrek, Lycie et Apostasis la Morte. Deux fois par jours, des piafs sont rédigés et envoyés vers leur lieu d’origine pour prévenir de l’avancée du dirigeable. Avec la deuxième méthode, Egydön peut contacter directement Lhortie pour des cas de force majeure.

PS : Je m’excuse pour ces schémas qui piquent les yeux 🙂


Vous avez apprécié ces infos ? Alors votez : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore de vote)
Loading...Loading...

steampunk3bas