Qui suis-je ?

steampunkMoi

Bienvenue sur ce blog, je suis enchanté de vous voir ici.

Moi, c’est Gabriel Huguin. Je suis un grand rêveur et j’aime créer toutes sortes de chose. Je perds souvent beaucoup de temps à commencer des projets qui n’aboutissent jamais en me disant à chaque fois « Tu vas aller jusqu’au bout mon grand ! ». Mais c’est souvent la même rengaine, je manque de rigueur et tout finit par s’éteindre. Mais cette fois, ma motivation est au beau fixe, je retrouve confiance doucement dans mon écriture et surtout, je prends ce projet comme un défi personnel.

steampunk3bas

Cela fait 8 ans que je ne me suis pas remis à l’écriture. J’y ai surtout beaucoup plongé entre 2003 et 2006 de différentes manières. J’ai commencé par de la poésie, des petites nouvelles et un journal intime dans lequel je racontais ma vie d’adolescent. Je passais alors toujours par la méthode du blog consultable par tous car j’aime pouvoir partager fraichement ce que je construis. Avoir un regard sur ce que je fais. Souvent, c’est l’un des moteurs de ma motivation. Grâce à ces blogs, j’ai réussi à publier un petit recueil très personnel du nom d’Écorchés et Amnésiques aux édition Le Manuscrit. Bon, il ne s’en est pas vendu beaucoup, ce n’était pas le but, mais c’est le premier projet que je réussi à mener à bien et j’en étais fier.

Pendant une année, j’ai tenu un forum de jeu de rôle, basé sur un monde que nous avions construit à plusieurs. Les Mémoires d’Initium. Ce forum existe encore. Tout le bestiaire, les cartes, les illustrations sont encore consultables. Nous y jouions différents personnages dans un monde fantastique et nous avions atteint une centaine d’inscrits. Je pourrais parler pendant des heures de ce monde tellement il était riche d’histoires et d’aventures. Peut-être qu’un jour, il sera le sujet d’un de mes romans. Qui sait ?

J’ai tenu d’autre forums, d’autre blogs, où nous écrivions à plusieurs de petites nouvelles. Puis j’ai doucement mis ça de côté pour me consacrer à mes études.

Aujourd’hui, après 6 ans de pause, je me remets au travail et j’espère que mon petit monde vous plaira, qu’il vous emportera pendant un temps loin de vos soucis et de vos préoccupations journalière.

Amicalement,

Gabriel