Chapitre 24

10997126_10205335652046699_452171215_n

Sur le point de tirer sa révérence, la nuit encerclait Lestocq et Mirador au sommet du Titan. Juste au-dessus d’eux, la toile du Présage s’imprégnait des chauds rayons d’une lampe à huile et le vent fredonnait une mélodie métallique depuis les entrailles éventrées du ballon. Des câbles avaient été tirés dans toutes les directions. Ceux-ci plongeaient derrière le parapet, disparaissaient par les ouvertures du dernier étage et nouaient ainsi la chrysalide à sa branche, le vaisseau à la tour.

Tandis que, le képi sur les yeux, Lestocq somnolait, allongé dans les saxifrages et la mousse, Mirador scrutait le ciel à l’aide de sa longue vue. Le faite des arbres découpait le jour naissant. Le soleil tardait à réchauffer les rares nuages posés sur l’horizon, et plus haut – bien plus haut – les étoiles persistaient encore : rouges, vertes, mauves, blanches pour la plupart.

Je ne devrais pas penser à celles-ci en ces termes, songea Mirador.

]- – – – – – – Lire la Suite – – – – – – -[