Chapitre 12

Haut-de-forme

Mobius ne réfléchissait plus. Quelqu’un attendait son aide. La détresse de Zacharie perçait ses monceaux d’appréhension entrelacés d’angoisses. Il lui avait suffi de prononcer une simple phrase, ces simples mots, au bord des larmes, imprégnés de candeur.

« Où est Aliénor ? »

Mobius avait vu Lhortie se crisper, Xenon se figer. La question entrait indéniablement en résonance avec leurs propres souvenirs. Où sont nos proches, ceux qu’on aime, ceux qui comptent vraiment ? Où sont nos racines, notre patrie, nos pairs, nos amis ? L’Enclave y répondait en quelque sorte, lors du rituel d’Intronisation. Buvez l’eau et vous saurez  ! La Renonciation niait ces interrogations. Les capites les interdisaient. Mais peu qu’importait de savoir, d’être contraint à oublier ou même de rejeter, le monde en souffrait terriblement. Tous en souffraient. Tous gardaient l’espoir de revoir un jour leur famille. Tous ressentaient ce manque infini de ceux qu’ils avaient connus, côtoyés, chéris, à présent inaccessibles. Mobius y pensait toujours. Ses tuteurs, ses quelques camarades, cette fille mystérieuse qu’il n’avait pas eu le courage d’approcher. Parfois même, il se surprenait à songer à des visages croisés dans les rues, des situations qui l’avaient profondément touché : un mendiant au regard rieur, une vieille femme assise sur un banc à ses côtés pour discuter, un sourire émerveillé. Il revoyait la peau grêlée du premier, les traits avachis de la seconde. Il revivait cet instant, tous ces instants qui n’appartenaient plus à cette nouvelle réalité, mais qui persistaient à travers lui, comme le dernier lien, la dernière fenêtre sur son passé.

« Où est ma sœur ? »

Zacharie subissait déjà le même processus à travers sa question, sa colère, son appel à l’aide. Il ressentirait la dure loi de l’absence, de l’abandon, du deuil, mais il se relèverait. Désormais, Mobius pouvait se relever, à son tour. Il pouvait tendre la main, se rendre utile, porter cet homme à la dérive, cette carcasse amorphe, pousser sur ses jambes, de toutes ses forces, le traîner sur son lit de fortune, l’allonger timidement, camoufler sa pudeur d’une simple couverture, redresser la table de nuit, y dénicher les quelques vêtements prévus pour lui, l’aider à s’habiller en détournant le regard, rougir lorsqu’il rencontrerait cette peau claire, ses yeux verts sur le point d’abdiquer.

Mobius s’accomplissait enfin dans cette mission. Elle prenait tout son sens. Elle l’investissait. Il se revoyait, un an en arrière, jour pour jour, l’esprit embrumé, lamentable et perdu, en route pour Apostasis la Morte. Puis, il entendait les encouragements des habitants de Baladrek, les seuls à l’avoir soutenu dans ses heures les plus sombres, le rire gras et jovial de Waldhar, son dirigeant, qui, entre deux verres de vinasse, le bousculait pour qu’il découvre les plaisirs de cette nouvelle vie. Depuis cette période heureuse et jusqu’à ce jour-là, Mobius n’avait jamais cru aux dires de ses camarades, lorsque ceux-ci avaient tenté de le persuader des bienfaits du voyage. Comment aurait-il pu croire que l’incontournable cérémonie annuelle le remettrait d’aplomb ? Il subissait l’avènement de Baladrek au Conseil de l’Enclave. On ne lui avait pas laissé le choix. Il n’avait jamais pris le temps de choisir. Ses études d’anatomie ennuyeuses, le calice vide des capites, l’embarquement à bord des arches, tout n’était qu’une marche à suivre, un chemin tout tracé. Pourtant, Zacharie lui offrait la possibilité de prendre l’avantage sur ses peurs, la possibilité d’agir.

Et voilà que Mobius agissait.

]- – – – – – – Lire la Suite – – – – – – -[

Avant le Chapitre 12

Voilà le petit récapitulatif avant la sortie du Chapitre 12.

separateurcouvertureTriptyque2Ici nous verrons que :

1°) J’ai lancé un nouveau concours sur Wattpad

2°) Je bichonne un peu mon blog pour le rendre plus sympa

3°) Je me prépare à la réécriture des premiers chapitres

4°) J’avance sur le Chapitre 12, moins sur les notes de l’Univers

Nouveau Concours

Voilà ! La troisième Joute Wattpadienne prend fin avec le sujet Androïde/Cyborg & Sociologie. Six participants qui se sont beaucoup donné en écrivant des histoires très longues. J’ai été très enjoué de leur engouement. Ce sujet aura su intéressé les wattpadiens, comme les autres d’ailleurs ! J’aime l’émulation que procure ces joutes très simples et dont le but premier, n’est autre que de se faire plaisir, et de faire plaisir aux participants. Le prochain sujet est moins typé, puisqu’il s’agit de Triptyque. Dans celui-ci les participants auront à écrire ou présenter une histoire en trois parties. Je vais en profiter pour revoir l’Ombre-Temps, une nouvelle que j’avais écrite pour le concours du Salon du Livre à Metz, il y a des années. A l’époque, je n’avais même pas osé me présenter à la remise de prix, je n’ai jamais su si j’avais gagner quelque chose. En la relisant, je me rends compte à quel point, elle a besoin d’être rafraîchi. C’est une nouvelle de Fantasy qui pourrait très bien se rattacher à l’Univers de Daehra. Le concours finira le 17 Octobre 2015. Que le meilleur gagne !

]- – – – – – – Lire la Suite – – – – – – -[

Chapitre 11

10997126_10205335652046699_452171215_n

Mobius et Xenon se chamaillaient derrière l’œilleton.

Le premier, perplexe, s’acharnait à commenter chaque étape du réveil de l’homme ligoté à l’intérieur. Le second l’encourageait à grand renfort d’acclamations et d’accolades immodérées.

Ces deux-là ont l’air de bien s’entendre, songea Lhortie.

La présence du chitine la soulageait.

S’il y avait bien une seule délégation capable d’un peu de bon sens, c’était bien celle de Pentagua. Plus tôt dans la matinée, l’insecte l’avait abordée pour discuter du cas “Baladrek”. Désireux d’aider humblement son confrère, il s’était proposé comme soutien pour l’accueil du dernier endormi. D’abord surprise, le lieutenant avait longuement hésité avant d’accepter sa requête. L’affaire s’avérait délicate. Il y avait un protocole à respecter. Chaque délégation devait faire face en solitaire à ses attributions, mais avec un être aussi insignifiant et maladroit que Monsieur Klein, il fallait savoir s’adapter, transgresser la tradition. Alors pourquoi refuser ? Pour ses supérieurs qui n’en verraient pas la couleur ? Pour ses troupiers trop occupés à s’inquiéter du sort du renonciateur enfermé à l’étage ? Tout dépendrait du résultat de la rencontre. Lhortie partait gagnante. Quoiqu’il en soit, l’assistance du chitine arrivait comme une bénédiction, à l’heure où le Présage 101 résonnait des rumeurs d’une poignée de révoltés.

]- – – – – – – Lire la Suite – – – – – – -[

Avant le Chapitre 11

Voilà le petit récapitulatif avant la sortie du Chapitre 10.

separateurcouverture3Ici nous verrons que :

1°) J’ai écrit une nouvelle avec de la Réalité Augmentée dedans !

2°) J’ai choisi de diviser le Chapitre 10 en deux !

3°) J’ai passé pas mal de temps à aider des groupes d’écriture.

Nouvelle – Les Tombes Métalliques

Le concours que j’organise actuellement sur Wattpad a pour sujet : Androïde/Cyborg & Sociologie. J’y ai participé, et pour l’occasion, j’ai passé quelques jours à rédiger une nouvelle dans un Paris où la réalité augmentée et la misère fait sa loi !

Vous pourrez lire cette nouvelle ici : Les Tombes Métalliques

]- – – – – – – Lire la Suite – – – – – – -[