Chapitre 10

11994381_10206796569648726_1385457429_n

Nu, Zacharie flottait, déboussolé, au milieu d’une mer démontée qui lui léchait le visage. Elle le soulevait, le propulsait dans les creux, sous la voûte écrasante des roulis, au cœur de la tempête. Les bourrasques soufflaient les vagues en une myriade de gouttes, une bruine insoutenable qui lui brûlait les yeux. Pourtant, l’homme ne ressentait pas la peur, pas plus qu’il ne ressentait la douloureuse morsure du sel. Il avait confiance en Valta, le dieu Océan, confiance en sa toute-puissance face à Tuuli, le Brouilleur d’Écume, son jumeau céleste. Ce dernier avait beau déployer ses aquilons tumultueux pour agiter la surface marine, Valta l’emportait toujours. Zacharie s’en persuadait. Pas de doute, il le protégerait du malheur de sombrer. Tuuli s’essoufflerait. La mer s’adoucirait comme aux origines du monde.

Ainsi, ballotté au grès des remous, il ne luttait pas. Il offrait sa vie au bon vouloir de sa divinité. Mais tout allait si vite. Lorsqu’une déferlante s’effondrait sur lui, il retenait sa respiration tant bien que mal, puis péniblement, à bout de force, remontait à la surface, en quête du précieux oxygène chargé d’embruns poisseux. Inlassablement, il recrachait l’eau qui s’insinuait dans ses poumons et il s’abîmait à nouveau sans même réfléchir, avec la conviction qu’il échapperait bientôt à ce calvaire. Malgré tout, il s’épuisait à supporter le vacarme des vents déchaînés, à ignorer son corps endolori, fouetté par les lames aquatiques. Paralysé par les eaux glacées, il en oubliait comment nager, comment retrouver l’air libre et salvateur. Alors, la prière en murmure, un dernier espoir au cœur, il se laissa couler dans les ténèbres oppressantes et silencieuses.

]- – – – – – – Lire la Suite – – – – – – -[

Dessiner ma Carte (3)

Voilà, je suis passé à la vitesse supérieure pour représenter la carte de Daehra. Du moins, une partie, puisque je vous présente dans cette note, 1/4 de l’Enclave géographique, soit 1/16ème de Daehra. C’est ici, que se déroule la majeure partie de l’histoire du premier volume que j’écris actuellement. Dans cette article, je vais vous parler un peu de la carte, mais aussi du logiciel que j’ai utilisé pour la créer. Et enfin, je vous glisserai quelques liens utiles à l’inspiration quand on veut se lancer dans la cartographie de son univers.

La Carte

CreateMap3

Quelques noms apparaissent déjà dans les chapitres, d’autres sont réservés pour plus tard. Je vous avouerai que je n’ai pas encore réfléchi à la dénomination des fleuves, rivières, montagnes et autres lieux qui n’interviennent pas encore dans le récit. Cette carte sera donc susceptible de s’étoffer. Pour la voir de plus près, n’hésitez pas à cliquer sur l’image. Vous remarquerez que je n’ai pas fait apparaître d’échelle. Je la réserve pour plus tard !

Pour vous faire une idée de l’étendue de la zone, dites vous seulement que le Présage 101 met trois jours pour quitter les Plaines de Kardia au Sud Est et rejoindre Baladrek.

Niveau représentation, je n’ai bien sûr pas fait figurer tous les cours d’eau, ni les routes ou encore les villes rattachées aux colonies chitines comme Pentagua et aux cités états comme Egydön ou Apostasis La Pure. La Mer des Lamentations relie toutes les Apostasis et s’arrête au niveau de la barrière rocheuse où Baladrek est le seul point de passage pour le commerce et le voyage. La Baie des Titans se situe dans une autre mer, la Mer des Espérances qui couvre une bonne partie de l’Enclave Nord Est.

]- – – – – – – Lire la Suite – – – – – – -[

Théologie (1) – Renonciation

Cette note contient des révélations sur le Chapitre 5.

separateur

Si vous lisez ceci, vous en apprendrez plus sur les Renonciateurs.

renonciateurCette note débute une série qui traitera de Théologie.

J’y présenterai les religions et croyances qui fleurissent dans les contrées de Daehra, sans trop vous en dire car je compte bien garder le secret sur les rouages réels et les relations qui peuvent exister et servent au scénario. Ce ne sera donc qu’un aperçu global, mais au moins, vous arriverez plus facilement à situer les forces en présence sans nécessairement relire les chapitres.

Après avoir dressé le paysage général des différentes formes de croyances et religions, nous aborderons la Renonciation et les courants qui la constituent.

Introduction

 Avant tout chose, une petite explication concernant l’Enclave, qui pourra avoir son importance. L’Enclave, à l’instar de l’Europe, est à la fois, une zone géographique délimitée strictement par des structures naturelles, mais à la fois une organisation politique et militaire qui regroupe un ensemble de villes états et de régions de Daehra. On y trouve donc un brassage détonnant entre de nombreuses cultures. La carte réellement géographique de l’Enclave, correspond entièrement à ce que vous pouvez voir dans la partie Cartographie. Les terres au-delà ne sont plus les terres de l’Enclave.

Les croyances et religions au sein de l’Enclave sont divisées en trois groupes.

Le premier contient deux courants s’opposant totalement, nés dans l’Enclave géographique, la Renonciation/Renoncement et l’Espérance/Espoir.

Le second est composé des croyances importées avec les nouveaux arrivants, ce sont les croyances dites Extérieures par les représentants de l’Espoir, ou décrites comme Chaotiques par les Renonciateurs.

Le troisième groupe est bien plus secret, voir totalement inconnu des habitants de Daehra. Je serais donc cruel, et je ne vous en parlerai pas !

]- – – – – – – Lire la Suite – – – – – – -[

Chapitre 9

etoile

Zacharie se fondit dans les ténèbres, son capuchon d’écailles baissé jusqu’au bout du nez. Deux miliciens s’approchaient. Lorsque leur torche perça la brume du carrefour, le jeune garçon se recroquevilla un peu plus, camouflé derrière les tonneaux. Il ferma les yeux, retint sa respiration et pressa contre son cœur un paquet emmailloté et tâché de sang.

La patrouille traînait le pas sur les pontons. Aucun signe d’affolement. Personne n’avait constaté son crime. Pourtant, on ne tarderait pas à le découvrir, à se lancer à ses trousses. Il lui restait peu de temps. L’aube approchait. Les pêcheurs partiraient bientôt pour le large et Kelluva, la ville flottante, s’animerait comme chaque jour offert par Valta, le dieu Océan. Il fallait agir vite pendant que tout le monde dormait encore à poings fermés. Son cabanon n’était pas si loin. Il y récupérerait son épée et la perle d’alliance avant de filer vers les côtes impies.

Par delà l’écume et la houle, songea Zacharie, avant de jeter un œil entre les tonneaux.

Dehors, derrière les filets de pêche, les mâts dressés des drakkars ballottaient sur l’horizon cafardeux. Les lueurs vacillantes et lointaines des patrouilles s’y découpaient dans une brume épaisse, propice à l’évasion. La torche des miliciens en approche dessinait des ombres folles sur les murs et les pontons. Elle s’accompagnait du murmure étouffé des deux hommes et du clapotis entêtant des vagues qui fouettaient les coques alentour. Toute cette ambiance sonore masquait la respiration saccadée du jeune garçon aux aguets. Son cœur gonflait ses tempes. Il avait les mains moites. L’humidité des embruns matinaux n’aidait pas.

« Ici, c’est le cabanon de Rorick Le Gras », lança le premier milicien.

Les bruits de pas cessèrent.

]- – – – – – – Lire la Suite – – – – – – -[