Ordonner ses Chapitres

steampunk3bas

Voilà une petite note pour vous tenir au courant de l’avancée du second chapitre et des quelques questions qui me tracassent lors de sa préparation.

Celui-ci avance bien, comme je l’ai notifié dans la partie progression. Les détails du scénario sont totalement fixés. Ils l’étaient même déjà avant que je ne finisse le premier. Mais pourquoi donc ? Tout simplement parce que ce second chapitre prévu pour être la fin de mon premier. Est-ce que je maîtrise mal mon inspiration ? Est-ce que je me permets quelques digressions ? Est-ce que j’évite de vous faire patienter trop longtemps ? C’est une réponse plutôt positive pour ces trois questions. En voilà l’explication.

En effet, si vous avez déjà lu le premier, vous avez sûrement pu constaté que j’adoptais principalement le point de vue de Mobius. Comme vous allez rencontrer une pléiade de personnages, j’ai voulu dès le départ, que chaque chapitre se fasse par des yeux différents. Or, mon premier chapitre étant un peu trop long, j’ai décidé de le diviser en deux. J’avais donc initialement prévu d’écrire ce second chapitre encore une fois à travers les yeux de Mobius.

Mais voilà… Finalement, j’ai changé quelques uns de mes plans pour vous faire découvrir d’autres petits détails qui auront doucement leur importance. Je ne vous en dis pas plus, si ce n’est que j’ai décidé de mettre des petits pictogrammes en haut de mes chapitres. Pour le moment, ils ne vous parleront pas trop, mais doucement, vous comprendrez leur sens. Vous reconnaîtrez l’Ouroboros Brisé, symbole de l’Enclave. Pour ce qui est du second,… Vous verrez bien ! Je remercie Eskhar Hygan qui a bien voulu prendre un peu de temps pour me les dessiner. Je t’embrasse bien fort 🙂

Chapitre 1

Haut-de-forme

« C’est pour bientôt, selon vous ? demanda Mobius, inquiet.

— Généralement, les hostilités commencent à la mi-journée. »

Mobius soupira.

De la table voisine, un homme lui avait répondu. Sa voix calme et polie aux accents mélodieux avait surgi de derrière le profond dossier de son fauteuil, d’où on ne voyait dépasser qu’un ouvrage épais à la fine reliure de cuir. Les deux hommes attendaient patiemment depuis plus de deux heures, attablés non loin l’un de l’autre. Aucun n’avait pris le temps d’entamer une quelconque discussion. L’intimité du salon y était pourtant propice. Le mobilier confortable s’accordait à merveille aux boiseries et aux tapisseries éclairées par la douce lueur des lampes à huile. Quelques tableaux évoquaient de vastes et fantastiques paysages qui conduisaient volontiers les curieux à s’y plonger. Dans un coin, on avait pris soin d’aménager un bar où chantaient les bouteilles d’alcools au rythme des timides allées et venues. Pour le plus grand plaisir des fumeurs et des chiqueurs, des tabacs de diverses provenances y sommeillaient, juste à côté de verres aux formes diverses et alambiquées.

Mobius, lui, ne se souciait pas de ces distractions.

Depuis le début du voyage, il n’avait pas cessé de gesticuler. Enfoui derrière les accoudoirs qui s’élevaient comme de larges remparts, il avait calculé la meilleure position à adopter en de pareilles circonstances, mais aucune ne convenait vraiment. Ses yeux avaient longuement fixé ses propres genoux, où reposait une élégante redingote. Puis, il avait osé scruter les lattes du parquet, les arabesques des tapis délicatement tissés, jusqu’à se perdre dans la brume qu’on apercevait derrière les larges hublots qui ponctuaient le salon. Bercé par un lointain bourdonnement, il avait enfermé ses pensées dans une bulle étanche à toute intervention extérieure, ressassant le déroulement tant redouté des moments à venir. Les légères turbulences, qui secouaient régulièrement les lustres, avaient fini par le tirer de son état léthargique, lui délier la langue.

]- – – – – – – Lire la Suite – – – – – – -[

Annonce du 1er Chapitre

Enfin tout se met en place. Le premier chapitre avance à grand pas. Si tout va bien il arrivera sur ce blog dimanche 15 Février dans la soirée. Je suis pressé d’y être 😀

steampunk3bas

Je suis impressionné par ma lenteur à sortir une page. Je dois bien en écrire une demi en six heures. Dans ces six heures, je compte d’abord la phase d’écriture libre. C’est à dire que j’écris rapidement les scènes sans me poser de questions, ainsi que les dialogues, sans me soucier du niveau de langage et de la précision du vocabulaire. Puis vient la relecture. Je peux aller jusqu’à relire quatre fois, voir plus encore les petites parties que j’ai commencées en les étoffants à chaque fois un peu plus.

Parfois je remanie tout, je déplace, je supprime… Mon fichier est un brouillon infâme. J’ai déjà une version 2.0 et 2.1 de ce premier chapitre. Sachant que la version que vous lirez sera la 2.2. Un sacré charabia.

Il m’arrive souvent aussi de devoir faire des recherches sur du langage, et ça… c’est hyper chronophage. Surtout quand on a qu’une vague idée du mot qu’on veut trouver. Je remercie d’ailleurs un petit dictionnaire d’argot qui m’est tombé dans les mains aujourd’hui, vous comprendrez pourquoi en lisant le chapitre 😉

steampunk3haut

J’ai encore un bon cinquième à écrire totalement et un autre cinquième à étoffer. Je n’abandonnerai pas !